abordages

Corps et âme

Corps et âme, Mon amour navigue, Sûr de te trouver toujours, Se renforce de notre sillage, Se retrouve toujours, Au mouillage, à tes côtés. Mon amour pour toi, de corps et d’âme. Je t’aime d’impossible, D’horizon, de masse négative, d’infini, Je t’aime de ce qui n’existe pas, Mon âme. Il me faut bien ça, Laura. Rien que ça, mais tant que ça. Parce que tu es là, Heureuse dans l’eau, Assise juste là, avec tes regards bleus, Ou marchant à mes côtés, gonflée de tendresse. Parce que je ne peux y croire. Mon amour pour toi est mouvement, sons, Embruns et soupirs de soupapes échaudées, Il est ventru comme un vieux cormoran heureux, Mon amour est, Mon amour sera, par delà notre fin, par delà tout, (...)

 
 

L’imposture économique

C’est d’un économiste des antipodes, d’Australie, qu’est venue une nouvelle rigoureuse déconstruction des « théories » économiques dominantes (la première édition de son livre date de 2001), « L’imposture économique » de Steve Keen. Salutaire entreprise en ces temps de dictature économique néoclassique qui s’est presque partout imposée au pouvoir après la chute des régimes du bloc de l’est. L’économie, une science ? Celle pratiquée et revendiquée par les économistes les plus influents – ceux qui ont les faveurs des médias et des gouvernements [*] – n’a rien d’une science. D’abord parce que les hypothèses et postulats, fondations des modèles, ne reposent pas sur des observations suffisamment rigoureuses. Ce constat (...)

 
 

Trieste

Trois femmes à Trieste, Se promènent comme le temps, Sans passer. Elles marchent aux confins de l’Adriatique. La ville où tout passe. Trieste et ses vieux murs, quais et pentes fatiguées, Trieste débordant de jeunesse, Mouillage de l’odyssée du siècle, ou d’un autre, Trieste qui hésite. Trois femmes dans la ville ouverte d’une mer impasse, Marchent entre les foudres de la Bora. Elles promènent leurs épaules et leurs hanches, Poussent les escaliers, grimpent les portes en bois, Avec leurs petits sacs remplis de secrètes volontés. Les bras légers et le cœur à fleur de peau, Elles font le destin des hommes. Le vent, la vie et les navires : Tout passe, sauf le temps, Tout passe, sauf les (...)

 
 

Cork

La ville est courte, ramassée. Elle est comme son nom, elle claque. Nous y étions partis saborder nos peines, Chacun la sienne, Nos petits monstres d’eau douce. Au plus bas de la cité, en son port, Accosté à l’orpheline River Lee, Était un bar. C’était à l’angle d’un bâtiment gris, Incongru au pays des maisons peintes, À quelques brasses de l’eau noire. Aux pubs de la ville, il annonçait la mer. Ses murs fatigués laissaient entendre Les rires, les verres, les voix, les mains, Et tout le reste que font les marins. Nous regardions, encalminés. Et jamais il n’y eut porte plus fermée. Les gars naviguaient au large, Bien au-delà de l’horizon. C’est le bar où je n’entrai (...)

 
 

Rome

Nous allons, Via Appia Sur l’antique route de Capua. Bordée d’électricité, Parcourue de moteurs, Et de gens pressés. Si moderne, la route, Qu’elle est devenue Via Appia Nuova. Pourtant, ils sont tous là, Les corps dispersés, En réguliers intervalles, Sous les trottoirs, Sur la route de Capua. Comme autant de blessures, Depuis tant d’années, De tant d’hommes et de femmes, Esclaves et gladiateurs, Tous crucifiés. Sur la Via Appia Nuova, Comme sur l’Antica, Tout a changé, rien n’a changé. Sur la route de Rome, Est planté le souvenir droit, Depuis deux mille ans, De l’armée des esclaves libres. En regardant bien Via Appia, sur l’asphalte lustrée, Certains voient parfois, Qui (...)

 
 

Le gouvernement des actionnaires

Dans une interview parue dans le magazine Le Point, publiée en ligne le 28 août 2014, Emmanuel Macron – l’homme sera nommé ministre de l’économie le lendemain – se disait « favorable au fait d’autoriser les entreprises et les branches à déroger aux 35 heures, en cas d’accords avec les organisations syndicales. » Il déclare qu’une telle mesure permettrait de « sortir de ce piège où l’accumulation des droits donnés aux travailleurs se transforme en autant de handicaps pour ceux qui ne travaillent pas », une idée qu’il juge cependant « difficile à expliquer et à porter, spécialement quand on est de gauche ». « Là où être socialiste consistait à étendre les droits formels des travailleurs, la réalité nous invite à (...)

 
 

Le réverbère


 
 

L’interprète I


 
 

0 | ... | 8 | 16 | 24 | 32 | 40 | 48 | 56 | 64 | 72 | 80

Creative Commons - BY - NC - ND

Tous les textes, images et sons de abordages sont publiés selon les termes de la licence Creative Commons - Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification - 3.0 | Initial caps created by briarpress.org, under CC licence.